Vous trouverez ici (liens plus bas), divers exercices d’entraînement et des conseils. J’espère que cela vous sera utile !

Remarque. Le sujet sur lequel je suis tombé ainsi que d’autres sujets qui sont tombés dans d’autres communautés ou d’autres années se trouve dans la page du site “Examens Antérieurs” !

 

Cette partie est souvent sous-estimée par les “opositores” mais souvent à tort. En effet, c’est aussi cette partie qui peut faire la différence !

C’est vrai aussi qu’elle n’est pas présente dans le concours de toutes les communautés et c’est aussi la partie qui varie le plus d’une année à l’autre ou d’une communauté à l’autre. A Madrid, en tout cas, elle est présente à chaque concours depuis longtemps.

Rappelons qu’il y généralement une traduction et une version, on trouve souvent une analyse de texte, des explications de mots, de la compréhension orale ou écrite et même de la phonétique.

Voici un livre que je n’ai pas eu entre les mains mais dont on m’a dit beaucoup de bien pour s’entraîner aux traductions / versions : Manuel Pratique de Traduction d’Arlette Véglia.
(Merci Miguel pour le tuyau !)

 

Quelques conseils pour la partie “práctica”.

 

– Pour la traduction, vous pouvez par exemple trouver facilement en Espagne des livres français avec la traduction espagnole. Par ex. “Stupeur et tremblements” d’Amélie Nothomd. C’est très bien pour s’entraîner dans un sens comme dans l’autre. Entraînez-vous sur différents types de textes : roman, articles de journaux principalement.

– Pour l’analyse de texte, c’est déjà plus compliqué car tout dépend du temps qu’ils donnent. Moi, en 45 min., je peux vous dire que j’ai eu à peine le temps de faire une introduction d’une véritable analyse. Je vous conseille donc de ne pas chercher à devenir un expert d’analyse. Il vous suffit de savoir faire une analyse basique et de connaître les principes fondamentaux.

– Pour le reste, comme c’est très flou, c’est un peu déroutant. Sachez les bases grammaticales : analyse d’une phrase (nature et fonction des mots…), les termes principaux de linguistique: anaphore, cataphore, déictique, etc. et puis entraînez-vous à expliquer le sens d’un mot, d’une phrase, d’un texte de manière précise, claire et surtout rapide. Enfin, pensez peut-être à la traduction phonétique de quelques mots, on ne sait jamais…