Nous voici donc dans la partie du temario… La plus difficile ?

Vous trouverez en bas de la page, un lien avec deux thèmes de mon temario que j’ai mis comme “échantillon”.

Cette partie est, dans un certain sens, la plus dure. C’est, en tout cas, celle qui risque de vous demander le plus de travail. Les membres du jury notent souvent sévèrement cette épreuve car ça leur permet d’éliminer de nombreux candidats et faire ainsi un premier tri. En plus, proportionnellement, en 2008, le temario a compté presque deux fois plus de points qu’en 2006.
Pour constituer votre temario, il vous faudra beaucoup de temps mais aussi beaucoup d’argent car si vous le faites sérieusement, vous aurez besoin d’acheter de nombreux livres.Si vous êtes motivés, si vous avez du temps et de l’argent pour acheter les livres, je vous encourage à faire le temario vous-même; comme moi, vous apprendrez plein de nouvelles choses intéressantes. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, il vaudra mieux ne pas espérer faire tous les thèmes. Il vaut mieux en faire 10 très bien que 50 mauvais!

Un conseil, peut-être le plus important de tous : n’achetez jamais le temario (ni la programmation) à une académie surtout si vous ne l’avez pas lu. Je connais la plupart de ces temarios et ils ne vous feront que perdre de l’argent (celui de la CEDE avec la programmation revient à plus ou moins 450 euros) et du temps. Il y en a des pires que d’autres mais dans l’ensemble c’est très mauvais: fautes d’orthographe de partout, thèmes n’ayant aucun rapport avec le titre, aucune logique, incompréhensible… Ça ne vaut pas la peine non plus de faire les photocopies si vous en avez l’occasion car vous perdrez du temps et vous partirez sur de mauvais chemins.
Pour ce qui est de l’acheter à un particulier, je ne connais pas tous les “particuliers” mais je sais que la plupart des particuliers proposent des thèmes mal faits ou encore plus souvent ils revendent le temario d’une académie en vous faisant croire que ce sont eux qui ‘ont élaboré ! (Il y en a qui ne manquent pas de culot !)

Personnellement, pour faire mon temario en entier (que j’ai finialement terminé de mettre entièrement au propre sous Word en 2008) , j’ai passé beaucoup de temps dans les bibliothèques et librairies en France. En fait, après avoir compris que tous les temarios qui étaient sur le marché ne valaient rien, j’ai décidé d’arrêter de travailler pendant un mois pour aller chercher tout ce matériel dans mon cher pays. J’ai acheté tous ces livres (une quarantaine) et j’ai fait beaucoup de photocopies aussi, puis je suis rentré à Madrid où j’ai commencé à rédiger les thèmes un par un. Pour faire le temario en entier, j’ai passer 6 mois à travailler 8 heures par jour (j’ai eu besoin de 3 mois de plus pour le mettre au propre, sous Word). Je n’ai pas fait d’impasses car je voulais être sûr de réussir le concours dès la première fois mais j’avais appris par coeur certains thèmes en espérant tomber dessus.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, d’argent ou que tout simplement vous n’avez pas le courage ou vous ne vous sentez pas capable de faire vous-même votre temario personnel, alors mon temario est, j’en suis sûr, une excellente alternative. Avec mon temario vous pouvez être quasi sûrs, qu’en révisant petit à petit les thèmes, en apprenant les plans et en comprenant les idées (ce qui est facile car c’est écrit très clairement) vous assurerez la moyenne à cette partie (vous pouvez aussi avoir une très très bonne note!) et cela ne vous aura coûté que très peu de temps. Comme mes thèmes font entre 2000 et 3000 mots (certains font un peu plus), ils ne sont pas longs à lire et il ne faut pas faire de résumé ni rien, tout est prêt à l’emploi! (personnellement, le jour de l’examen, je ne peux pas écrire plus de 2000 mots en 2 heures tout en écrivant proprement et avec une bonne présentation).
Pour le problème de “si quelqu’un à le même temario, on va écrire la même chose”, ce n’est pas vraiment un problème car 1) il y a de nombreuses communautés avec des jurys différents, 2) dans chaque communauté, il y a plusieurs jurys, 3) ils tirent au sort plusieurs sujets, 4) même si 2 personnes ont révisé sur le même temario, et que par un incroyable hasard, elles rédigent le même sujet dans la même communauté pour le même jury, leur écrit à l’examen sera différent et vu le nombre de candidats, le jury ne le verra absolument pas.

En 2006, le temario comptait 4 points sur les 10 de la partie écrite et j’ai eu 3/4. Mais en 2008 il valait plutôt 6 points sur les 10 (bien sûr, s’il n’y a pas de partie “práctica” le temario vaut à lui seul les 10 points de l’écrit !)
Depuis j’ai encoe amélioré mes thèmes car j’ai eu plus de temps pour les retravailler et puis depuis 2006, j’ai appris à mieux connaître les attentes du jury, les critères, la façon de noter, les personnes qui étaient susceptibles de faire partie du jury (majoritairement les professeurs d’EOI)… et comprendre ainsi ce qui était le plus important à mettre (et ce qu’il ne fallait pas mettre !).

Une dernière chose: au cas où il y aurait des personnes avec de mauvaises intentions 🙁 tous les documents sont enregistrés au Registre des droits de propriété intellectuelle. Alors pour ces “vilaines” personnes qui penseraient par ex. revendre mon temario aux académies dont j’ai déjà parlées, vous pouvez oublier ces mauvaises idées ! 🙂

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture des thèmes 9 et 64 (9 et 64 pour EOI et 29 et presque le 38 pour Secundaria), j’espère qu’ils vous plairont !

Pour mon temario complet et ma programmation c’est ICI 🙂