On se retrouve maintenant en septembre et il y alors 2 possibilités :

– soit vous avez réussi l’oposición ;
– soit vous êtes sur la liste d’attente des interinos.

Dans le premier cas vous allez devoir faire une année en tant que fonctionnaire “en práctica”.
Cela signifie que vous n’êtes pas encore tout à fait fonctionnaire car vous le serez seulement si vous réussissez correctement cette dernière étape. Mais ne vous inquiétez pas, personne ne se plante !
Il suffit d’aller à quelques cours (vers novembre), de faire “una memoria” de quelques page et alors votre tuteur (un des profs de l’établissement où vous serez) remplira un dossier comme quoi tout se passe bien et le tour est joué.
Alors, en octobre de l’année suivante vous serez nommé officiellement fonctionnaire

Une autre chose importante, c’est que vers Noël (de votre année de “práctica”), vous devrez faire ce qu’on appelle “el concurso de traslados”.
C’est juste une liste à remplir en mettant tous les établissements (EOI ou Colegios en fonction de votre cas), de celui où vous aimeriez le plus aller jusqu’à celui où vous n’aimeriez pas, mais alors pas du tout aller !

Sachez aussi que vous n’obtenez pas de suite une place définitive dans une école. Pour cela, il faut attendre quelques années en général. Mais tout dépend de la matière que vous enseignez et de si vous êtes en EOI ou “Instituto”. Cela ne veut pas dire que vous changerez d’école chaque année jusqu’à obtenir votre place fixe mais c’est une possibilité.
En faite, vous obtenez plus facilement une place (désirée) si vous avez beaucoup de points pour le “concurso de traslados” et ces points sont dus à vos années d’expérience en tant que prof et à votre place au concours.

Dans le 2e cas, vous serez sur une liste d’attente en fonction de votre note. Attention ! La note n’est pas comptabilisée pareil si vous avez eu “l’oposición” ou non. Pour plus de détails, lisez bien la “convocatoria”.
Vous êtes donc sur la liste d’attente et lorsqu’un poste sort vous devez le prendre. Si vous avez de la chance vous faites une année entière dans le même établissement sinon ce ne sera que quelques mois.

Si vous avez réussi “l’oposición” et que vous êtes professeur de français dans une EOI, vous aurez 18 heures de cours par semaine à donner. Vous faites plus ou moins 4 heures de cours par jour. Normalement vous ne devez pas travailler tous les vendredis et en général, vous travaillez l’après-midi.
Il y a aussi des réunions et les cours à préparer bien sûr.
En EOI vous aurez des classes d’environ 15, 20 élèves, des adultes normalement très sympas [ça, ça va faire plaisir à mes élèves 🙂 ].

Et le salaire Pierre ??!!

Oh mais ça ce n’est pas très important ! On fait ce métier par passion !! 😉 Allez, je rigole !
Grosso modo, vous gagnerez NET sur un an 24.000 euros.
Si votre but dans la vie c’est devenir milliardaire, je vous conseille donc plutôt autre chose (la politique ?  😉  ) mais franchement, en Espagne avec ce salaire, on vit correctement.
Bref, si vous obtenez une place c’est plutôt cool comme vous voyez !
Il faut aussi savoir qu’il y a toutes sortes d’ “excedencias” (c’est-à-dire une mise en disponibilité).Vous pouvez facilement arrêter de travailler pendant une courte ou longue période puis vous réintégrer plus tard.

Enfin, pour les Français, sachez qu’il n’y a pas, comme en France, ces histoires d’être muté à perpète. Si vous passez l’oposición à Madrid vous serez dans un établissement de la communauté de Madrid. Si un jour vous voulez changer, il faudra le demander lors du “concurso de traslados”. En général, c’est beaucoup plus facile de partir de Madrid que d’y venir.